Situation personnelle "grippée" voire bloquée ? 


Abonnez-vous. 
Vous recevrez mes chroniques et des outils concrets pour améliorer votre vie et votre quotidien.

 

Et recevez gratuitement mon e-book :

"Les clés d'un coaching réussi"

 

test

Abonnez-vous à mes chroniques.

Et recevez en cadeau un extrait de mon e-book :

"Les clés d'un coaching réussi"

Situation personnelle "grippée" voire bloquée ?

28 octobre 2019
Blog
Situation personnelle "grippée" voire bloquée ?

Chers amis de Coach et Vie,

La reprise est là et elle est pour certains l’occasion de ressentir avec davantage d’acuité une situation "grippée" voire bloquée.

Parlons aujourd’hui du niveau personnel

En septembre, nous nous étions concentrés sur les problèmes professionnels auxquels vous pouvez être confrontés.

Au fait ! vous pouvez toujours retrouver le contenu de mes newsletters sur le blog de mon site www.coachetvie.ch de la même manière que vous pouvez consulter les conseils de lecture dans la bibliothèque ou les vidéos (dont certaines gratuites) sur la boutique ou YouTube.

 

J’ai observé à plusieurs reprises des situations comme celles-ci

« Notre couple est bloqué, il ne répond plus à mes besoins. Nous en parlons régulièrement mais je vois que ça n’avance pas. »

« Je suis séparé-e de mon conjoint, mais je ne vais pas bien. Je pensais que c’était la meilleure décision possible mais je n’arrive pas à retrouver ma joie de vivre, la solitude me pèse et il y a des conflits qui perdurent au-delà de la séparation. »

« Je me sens fatigué-e, je ne me plais pas du tout dans mon appartement mais je n’ai pas le courage de faire quoique ce soit pour que ça change, je sors de moins en moins et j’ai de moins en moins confiance en moi. »

« Je me sens envahi-e par les contraintes, le travail, la famille, et je n’arrive plus à retrouver mon équilibre et mon énergie. »

Dans ces situations, les coachés se sentent bloqués, sans énergie, comme sans ressort. Tout leur semble lourd, compliqué, la lassitude, le découragement et de nombreux questionnements font tour à tour le siège de leur mental.

Une piste pour aller mieux est de travailler sur l’énergie et de nettoyer le mental

  • Première étape, parler, oser dire, expliquer, verbaliser, « déballer » le fardeau sans contrainte face à une personne formée à l’écoute et bienveillante, ou par écrit. Vous pouvez par exemple pratiquer la méthode de l'écriture libre.

  • Puis, faire le tri, évaluer le niveau de satisfaction ressenti dans les différents domaines de vie, voir ce qui va et ce qui va moins bien, identifier les zones ressources et les points à clarifier, voire à réparer. Les différents domaines de vie sont : la santé, le sport/passion/activités qui vous permettent de vous "vider la tête", de vous alléger, l’environnement (le lieu où vous vivez), les finances, le couple, la famille, les amis, les loisirs, le développement personnel, la carrière.

  • Nommer précisément ses émotions et ses sentiments principaux, tristesse, peurs, angoisse, colères, culpabilité, remords, regrets, impuissance, honte, dégoût, les reconnaître, les accepter. Il y a là un travail important à faire. En effet il n’est pas rare qu’une émotion en cache une autre. Quand on travaille en EFT /Emotional Freedom Techniques par exemple, le but est de refaire circuler l’énergie qui a été bloquée par les émotions négatives consécutives à des événements forts ou répétitifs. Dans ces cas là, on ressent des maux, des perturbations dans le corps (boule au ventre, gorge nouée, envie de pleurer, mal à l’estomac, etc.). Une séance d’EFT doit ramener le calme dans le corps. Quand le stress et la gêne dans le corps ne descend pas, on explore les émotions sous-jacentes qui empêchent le retour au calme. Par exemple "je suis très triste suite à la perte de mon travail, mais je suis aussi très en colère contre moi de ne pas avoir réussi à mieux me défendre vis-à-vis de mon ancienne hiérarchie". Tant que cette colère contre moi n’aura pas été traitée, le mal-être voire le malaise persisteront.

  • Lister les différentes actions concrètes que vous pourriez mettre en place dans un monde idéal où vous auriez de l’énergie, du ressort, de la volonté. N’hésitez pas à noter des solutions un peu farfelues, hors normes, « pas pour moi ». Finalement, pourquoi ne pas tester une de ces solutions qui paraissent impossibles mais ne le sont sans doute pas tant que cela. Quelle permission devez-cous vous donner pour vous autoriser à faire différemment ?

  • Commencer par le plus simple. Et n'oubliez pas ... une chose à la fois, petit pas par petit pas.

 

Si, même après ce travail, vous n’avez pas l'impression d'avoir avancé, ou si vous n’arrivez pas à le faire seul, listez les différentes possibilités que vous avez de demander de l’aide autour de vous ou auprès d’un thérapeute, un coach, un médecin etc.

Ne restez pas seul-e.

Il n’y a pas de miracle à attendre, toujours plus de la même attitude provoquera toujours plus du même résultat. Savoir demander de l’aide est davantage une force qu’une faiblesse.

 

Prenez soin de vous, Vous êtes la personne la plus importante au monde pour vous.

Après cette période estivale, la reprise est là

Retour à la liste