Mobbing, la lente descente aux enfers 


Abonnez-vous. 
Vous recevrez nos chroniques et des outils concrets pour améliorer votre vie et votre quotidien.

 

Et recevez gratuitement l'e-book :

"Les clés d'un coaching réussi"

 

test

Abonnez-vous à mes chroniques.

Et recevez en cadeau un extrait de mon e-book :

"Les clés d'un coaching réussi"

Mobbing, la lente descente aux enfers

23 septembre 2015
Blog
Mobbing, la lente descente aux enfers

Source image: Bilan Magazine, septembre 2015

C’est d’un sujet grave dont je souhaite vous parler aujourd’hui : le mobbing.

La Family.ch m’avait demandé un dossier à ce sujet il y a quelques années.
Début septembre 2015, le magazine Bilan reprend ce sujet dans un article.

Véritable fléau de société, il peut aisément être assimilé à une guerre menée sans merci contre un individu, dans le but de lui nuire, voire, au final, de s’en débarrasser.

Le père de la notion de mobbing est Heinz Leymann, chercheur en psychologie, qui l’a qualifié de « psycho-terreur ». Il le définit comme « l’enchaînement sur une période assez longue de propos et d’agissements hostiles exprimés ou manifestés par une ou plusieurs personnes envers une tierce personne ».

 

 

 

 

Ces actes ou propos visent avant tout à :

– empêcher la victime de s’exprimer
– refuser la communication directe
– l’isoler de son équipe de travail
– la déconsidérer auprès de ses collègues (remise en question de son travail, mépris)
– la discréditer (sous-entendus, mensonges, calomnies)
– la brimer (lui confier des tâches sans rapport avec ses qualifications)
– la pousser à la faute, la provoquer.

Le processus

La victime met très longtemps avant de s’apercevoir qu’il s’agit d’une guerre à son encontre. Le harceleur s’acharne à déployer un véritable arsenal pervers et manipulateur d’attitudes allant de la séduction (oui, vous avez bien lu…) à la tyrannie, de manière sournoise et insidieuse.

La victime, pétrifiée, perd tous ses repères, perd sa confiance en soi, se retrouve isolée, incapable de comprendre ce qu’on lui reproche et s’enlise dans l’interprétation de non-dits, allant même jusqu’à endosser la responsabilité de ce qu’on lui reproche, à tort.

Quels sont les coûts d’un mobbing ?

En termes de santé, d’abord, un coût difficile à évaluer pour la victime qui souvent se retrouve en burn-out ou en dépression, et nécessite un accompagnement pour reconstruire son image et sa confiance en elle. Sachant que souvent la victime perd son emploi, et que même si elle peut bénéficier de quelques rares compensations financières, elle se retrouve souvent au chômage.

Mais aussi un coût financier élevé pour l’entreprise qui doit financer non seulement l’arrêt maladie de l’employé victime de mobbing, parfois son outplacement ou un accompagnement en coaching, souvent son remplacement si la situation est trop grave, et la formation d’un nouveau collaborateur, ainsi que la reconstruction de l’équipe, qu’elle soit une remise à l’ordre, ou une réorganisation globale pour éviter toute nouvelle dérive dans le futur.

Le mobbing : un crime impuni ?

La loi impose des obligations de droit public à l’employeur. Si celui-ci enfreint ces prescriptions, de manière intentionnelle ou par négligence, il est punissable en vertu de l’article 59 Ltr (amende ou emprisonnement).

C’est ici la théorie. En pratique, la victime, isolée, ayant perdu la majeure partie de ses repères et de sa confiance en soi, ne se sent pas le courage d’entamer une procédure contre son employeur pour faire valoir ses droits. De plus, sa prise de conscience d’être victime d’un mobbing intervient souvent trop tard, ce qui peut rendre la situation difficile à prouver.

Que faire ?

Avant tout, analyser la situation : la cause est-elle réelle ou subjective ? L’origine des reproches faits à la victime est-elle justifiée ou non ?

Il convient ici d’être pragmatique et de ne pas se placer en victime lorsqu’une faute professionnelle a réellement été commise et que des sanctions justifiées sont prises à l’encontre de l’employé.

Dans une telle situation, il devient indispensable d’être aidé : que ce soit par une tierce personne des RH, un supérieur hiérarchique, ou encore par une personne externe à l’entreprise et neutre, par exemple un coach. Cela permettra d’avoir une vue d’ensemble du problème, de prendre du recul tout en étant détaché de l’émotionnel induit par la situation.

Lisez le dossier complet

Le magazine Bilan a publié le 3 septembre dernier un article sur le mobbing, dans lequel je livre mes observations et donne mon avis de coach.

Lire l’article de Bilan


J’organise un nouveau cycle d’ateliers Confiance En Soi dès le 14 octobre prochain.

Ces ateliers s’adressent à des personnes qui ont besoin d’un soutien pour retrouver leur équilibre et leur confiance en elles.

Si vous aussi avez été ou êtes victime d’un mobbing, ces ateliers peuvent vous aider à réintégrer votre confiance en vous pour un nouveau départ professionnel.

Inscription aux ateliers


Un complément sous forme d’un séminaire de trois jours sur l’épanouissement professionnel vous aidera également à vous remettre en selle après une sortie de route, volontaire ou non.

Trois jours pour vous recentrer sur vos objectifs professionnels et acquérir des outils pour augmenter vos chances de les atteindre.

Inscription au séminaire


Vous êtes employeur ? Vous avez des valeurs, une éthique professionnelle et vous êtes soucieux de la santé de vos collaborateurs. Les comportements, les attitudes, les relations interpersonnelles sont la clé de voûte du bon fonctionnement de votre entreprise. 80 % des dysfonctionnements viennent de là. Un salarié peut assez facilement se former et acquérir un savoir-faire complémentaire qui va lui permettre de maîtriser un nouvel outil.

Consultez mon offre d’accompagnement pour vos collaborateurs


 

Télécharger le document PDF

Retour à la liste